journée de la santé

Journée de la Santé : Adapei Loire parle de nutrition

Adapei Loire était présente lors de la Journée de la Santé organisée à la Cité du Design de Saint-Etienne, le jeudi 10 octobre 2019. Les professionnels de l’Association ont notamment animé une conférence sur le thème de la nutrition.

Pour rappel…

Les éditions lyonnaises de la Journée de la santé ont eu tellement de succès que Le Progrès a pris le parti, cette année, de l’étendre sur le secteur stéphanois. Cette première édition s’est donc articulé autour de trois grands axes : anticiper, comprendre et agir.

Ainsi, des conférences gratuites et accessibles à tous ont rythmé la journée dès 10h00. A partir de 12h00, le docteur Bénédicte de FREMINVILLE, directrice de la santé et de la coordination des soins à Adapei Loire, ainsi que Damien FAVARD, directeur du pôle les ateliers stéphanois à Adapei Loire, ont participé à la conférence pour aborder le thème de la nutrition.

Un stand tenu par des professionnels de Adapei Loire était également accessible toute l’après-midi pour faire découvrir au grand public l’association et ses actions. A cet effet, le guide 3S (santé-sécurité-satisfaction) sur la nutrition a été mis à disposition, parmi d’autres livrets approuvés par le Comité d’éthique de Adapei Loire (accédez à notre blog pour en savoir +)

Pourquoi le thème de la nutrition ?

Ce travail est mené depuis plusieurs années déjà par l’Association. C’est en partant du principe que la santé passe avant tout par l’assiette qu’il en est sorti le guide nutrition 3S (Santé-Sécurité-Satisfaction). L’idée est que l’état de santé dépend beaucoup du comportement alimentaire des individus. Il est donc primordial de garantir de bons apports nutritionnels aux personnes que nous accompagnons, enfants comme adultes, tout en préservant le plaisir gustatif.

C’est pourquoi Adapei Loire à ouvert l’UCP 3S, une unité centrale de production alimentaire (dite “cuisine centrale”) sur ANDREZIEUX BOUTHEON. La production est réalisée par les travailleurs en situation de handicap venant d’ESAT ou d’EA, évidemment encadrés par des professionnels. Afin de répondre aux besoins alimentaires des personnes accueillies au sein de nos 60 établissements, la structure est capable de produire 2 300 repas/jours. La cuisine centrale travaille notamment les produits bruts et locaux, délaissant ainsi la nourriture industrielle. Elle dispose d’ailleurs d’une légumerie, où travaillent 14 usagers.

Elle a également pour projet de s’ouvrir aux entreprises externes qui recherchent une solution de restauration, d’ici le 18 novembre prochain.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à lire notre magasine HEP! #24 sur le thème de la nutrition en cliquant ici !