Duoday 2021

Duoday 2021 : un enrichissement mutuel

Cette année, une centaine de duos s’est constituée à l’Adapei de la Loire, à l’occasion de la 4 édition du Duoday, le 18 novembre 2021. Une participation en forte croissance cette année !

L’Adapei de la Loire s’est à nouveau mobilisée cette année lors de l’opération Duoday, pour permettre aux travailleurs en situation de handicap (TSH) de partir à la découverte d’autres métiers. Au sein des ESAT de l’association, les TSH ont été invités à former des duos avec des professionnels de différents univers (pompier, informaticien, secrétaire…). Les entreprises et partenaires ont été encore plus nombreux cette année à accueillir les TSH. Cette nouvelle édition fut un succès, tant sur le nombre de participants, que sur l’enrichissement de chacun, personnes en situation de handicap et professionnels.

Cette année, Evan et Antoine, et Rémy et Kevin, deux duos d’exception, partagent leurs impressions quant à cette journée bien particulière pour chacun. Témoignages.

Des duos autour d’une passion commune

Evan Maingue a 17 ans, il est autiste Asperger et est scolarisé au lycée Jean-Puy. En parallèle, il est suivi depuis un an par Thibault Barbier, éducateur au SESSAD Roannais, établissement de l’Adapei de la Loire. Il aide notamment Evan dans le cadre de la Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire (MDLS), dispositif porté par l’Education Nationale, visant à réintégrer les jeunes dans un milieu scolaire ou professionnalisant tout en prévenant des éventuelles ruptures de parcours. « Aujourd’hui est un jour propice à l’immersion, pour partir à la découverte des métiers susceptibles d’intéresser Evan. », explique Thibault. C’est pourquoi il a proposé à Evan, passionné de jeux-vidéos, de sport et de technologie de découvrir le métier d’Antoine Grand, technicien informatique au siège social de l’Adapei de la Loire depuis 2012. Antoine est également autiste Asperger et il est passionné par l’informatique. Son rôle au sein de l’association est de maintenir les systèmes d’information opérationnels. Concernant le Duoday, il estime que « cette mission est indispensable ». Il aime partager ses connaissances et l’idée d’aider des personnes à trouver leur voie professionnelle lui importe beaucoup. « Je fais déjà ça toute la journée, ça me parle d’aider les personnes et de résoudre des soucis. », sourit-il.

De son coté, Kevin Benzemma a 25 ans, il est arrivé à l’ESAT de Bel Air en 2019. Il s’occupe des palettes et de l’emballage des biberons. Kevin travaille également à mi-temps à la SAESAT (Section Annexe de l’ESAT) pour effectuer du ménage. Il ne connaissait pas le Duoday avant et lorsqu’on lui a proposé de former un duo, il a tout de suite pensé aux pompiers : « Les pompiers, je kiffe. Eteindre les feux des maisons, des voitures, aider les chats, les chiens, les gens… Il y a plein de camions et j’aime bien les habits. », se réjouit-il. A ses côtés pour la journée, Remy Bethail, sapeur-pompier au Chambon-Feugerolles. C’est également la première fois qu’il participe au Duoday. C’est sa supérieure qui lui a proposé de faire un duo avec un travailleur en ESAT, après avoir été interpellée par les professionnels de l’insertion de l’Adapei de la Loire. « J’ai une enfant en situation de handicap qui travaille à l’ESAT du Chambon-Feugerolles », indique Remy.« Cette journée est enrichissante pour eux, ça leur permet de voir autre chose, de sortir de leur quotidien. ».

Kevin Benzemma en duo avec Remy Berthail, sapeur-pompier

Une journée bien remplie pour chacun !

Lors de cette journée Duoday, Antoine a montré à Evan les différents outils d’information utilisés par l’association, la manière de “désosser” un ordinateur… « C’était très complexe, Antoine m’a donné beaucoup d’informations et tout ça en une journée ! », souffle Evan, étonné de la charge de travail d’Antoine. « Une journée pour présenter mon métier, c’est court. », concède-t-il à son tour. Mais Evan est charmé par cette journée riche en échanges. « C’était une expérience plaisante. J’ai bien appris, j’ai trouvé ça intéressant et c’est un honneur d’avoir travaillé avec vous. », dit-il en se tournant vers Antoine, qui est également très heureux d’avoir partagé sa journée avec lui.

Au Chambon-Feugerolles, Kevin et Remy n’ont pas vu la journée passer non plus. La matinée a commencé avec une mise en situation « sauvetage et déblayement », où Kevin a pu assister à une intervention des sapeurs-pompiers sur un terrain aménagé. Remy lui a également présenté la salle de sport de la caserne, où Kevin a émis le souhait de faire du vélo et de la boxe sur un sac de frappe. « Il s’est libéré quand il a fait son sport. », confie Remy. « Au début, il était en pleine phase d’observation, mais après la salle de sport, il s’est complétement ouvert. ». Dans l’après-midi, le duo est allé rendre visite aux sapeurs-pompiers de Firminy. « J’ai vu le musée, je suis monté dans la nacelle, j’ai porté les vêtements, les grandes bottes, les grands gants et le casque aussi. J’ai fait trois tours de camion, j’ai tout aimé ! », s’exclame Kevin.

Et pour le Duoday 2022 ?

Forts de cette journée, Antoine exprime son envie de refaire un duo l’année prochaine, si l’occasion se présente. Du côté de Evan, il est difficile pour lui de se projeter dans l’avenir. Son éducateur, Thibault, précise qu’il travaille à son rythme. Aujourd’hui, il essaie de trouver des stages en lien avec ses passions. Evan est bilingue, il pense peut-être se diriger vers les métiers de la traduction ou des jeux-vidéos. Dans tous les cas, il est content de cette journée avec Antoine, qui « a su être à l’écoute et toujours dans la bienveillance ». En parallèle, Kevin aimerait retenter l’expérience dans la police, la prochaine fois.

Tous les quatre résument cette journée de concert : une journée « enrichissante ».

Duoday 2021

De gauche à droite : Antoine GRAND, technicien informatique, en duo avec Evan MAINGUE, et Thibault Barbier, éducateur spécialisé