Refus de soin

Le refus de soin : guide pratique

Un nouveau guide pratique a été publié au sein de Adapei Loire : le refus de soin ou de traitement.

Pour rappel, des livrets Adapei Loire tels que  “Le droit à l’intimité“, “L’accompagnement des personnes vieillissantes” ou encore “L’accompagnement des personnes avec autisme” sont déjà disponibles au sein des établissements de l’Association. Consultables par le public externe comme interne, ces livrets sont rédigés pour aider les aidants et les professionnels à accompagner des personnes en situation de handicap en fonction de leurs besoins. Un tout nouveau guide voit ainsi le jour en ce mois de novembre 2017 : “Le refus de soin ou de traitement“. Découvrez en un peu plus à ce sujet :

Extrait du guide “Refus de soin ou de traitement” – Introduction

Le refus de soin ou de traitement de la part d’une personne en situation de handicap accueillie dans un établissement Adapei Loire est une situation difficile à vivre, tant pour les professionnels, que la direction ou que pour la personne elle-même et ses proches.

Ce refus de soin ou de traitement interpelle sur le plan relationnel, médico-légal et éthique. Cette complexité est renforcée par la présence d’un handicap rendant difficilement évaluables les niveaux de compréhension et de discernement de la personne.

Dans ces conditions, il nécessaire pour les professionnels d’accueillir le refus thérapeutique comme étant une demande, une sollicitation à la communication, un langage. Il ne s’agit pas d’un rejet de la fonction éducative ou soignante, mais plutôt d’un comportement spécifique à la personne handicapée, qui doit être décodé dans toute sa complexité.

L’objectif de ce livret est d’apporter des éléments de compréhension de ces situations de refus, de proposer une méthodologie d’analyse basée sur une réflexion pluridisciplinaire.

Pour les professionnels, l’enjeu sera de comprendre la signification du refus et d’accompagner la personne vers une décision quand cela est possible, un consentement ou à défaut un assentiment qui lui soit propre.

C’est au travers d’une relation bienveillante et professionnelle conduite par l’ensemble des acteurs, qu’il sera possible de trouver un consensus avec la personne, en conciliant les principes d’autonomie et de sécurité qui peuvent parfois paraître paradoxaux.

Téléchargez dès aujourd’hui le Guide pratique-Refus de Soin en cliquant ici !