Risques numériques

Prévention : les risques numériques

Campagne de prévention sur les risques numériques à l’IME “Les Campanules”

Vendredi 9 mars après-midi, Mesdames Nathalie DUMAS, et Aurélie BERT, gendarmes de la Brigade Départementale de Prévention de la Délinquance Juvénile sont intervenues pour échanger avec 20 jeunes de l’IME ‘Les Campanules’, âgés de 14 à 25 ans, sur les risques numériques et les dangers de l’utilisation des réseaux sociaux.

Inclus dans le plan qualité du projet d’établissement, cette action de prévention s’inscrit dans une démarche d’inclusion et d’accès aux dispositifs de droit commun.

Nombre de jeunes accueillis à l’IME ‘Les Campanules’, comme la plupart des jeunes de leurs âges, possèdent un téléphone portable. Ils l’utilisent notamment pour un accès à internet, pour échanger sur les réseaux sociaux ou visionner des vidéos, sans contrôle systématique d’un adulte.

Face à l’augmentation des risques liés à une pratique régulière de l’outil numérique chez un public vulnérable et des dérives parfois graves qui peuvent en découler, il était judicieux d’attirer l’attention des jeunes sur les dangers potentiels, et plus largement, sur les conduites à tenir.

L’accent a été mis, par Mesdames DUMAS et BERT, sur les conditions de sécurité à respecter quand on se rend sur internet comme dans la vie de tous les jours ; on ne s’adresse pas aux inconnus, on évite les situations d’isolement, on recherche l’aide d’un adulte quand on ne comprend pas ou que l’on se sent en danger.

Une vigilance reste de mise pour les adultes qui accompagnent les jeunes, professionnels ou familles ; nous avons une responsabilité de protection, notamment pour l’accès aux sites ou aux films réservés à un public adulte, et d’information.

Sans oublier un rappel à la loi, à savoir que les mineurs, à partir de 12 ans, sont responsables de leurs actes et de leurs conséquences.

Intéressés, participatifs et à l’écoute, les jeunes ont pu s’exprimer, poser des questions et faire le lien avec des situations vécues, qu’elles soient liées à l’utilisation stricte du numérique ou de l’ordre du quotidien.

Première étape de prévention auprès des jeunes, cette rencontre avec les gendarmes de la BDPDJ sera un support pour les équipes éducatives qui les accompagnent, et l’occasion de rappeler régulièrement les conditions d’une utilisation avisée de l’outil numérique.

Article rédigé par : Séverine DUPEND