Reportages-Témoignages

Reportages-Témoignages

Stage en cuisine au Relais de l’Abbaye

  • Relais de l'Abbaye

    Les cuisines du CFA de MABLY


  • Jean-Sébastien


  • Relais de l'Abbaye

    M. SOUCHON


  • Relais de l'Abbaye

    Jean-Sébastien


  • Relais de l'Abbaye

    M. GUYARD, Jean-Sébastien et M. ROMAGNY

    Pascal ROMAGNY est le Directeur Adjoint du Pôle "Les Ateliers Roannais" de Adapei Loire.


  • Relais de l'Abbaye

    Jean-Sébastien et un apprenti


  • Relais de l'Abbaye

    M. GUYARD et Jean-Sébastien


Rencontre de Jean-Sébastien, stagiaire en cuisine de l’hôtel-restaurant « Relais de l’Abbaye » à CHARLIEU, et des personnes qui l’accompagnent dans sa formation.

Le 07 novembre 2017, au CFA, nous faisons la rencontre de Jean-Sébastien TISSIER, 31 ans, travailleur en Espaces Verts à l’ESAT de CHARLIEU. Ce dernier assure, parallèlement à son travail, de nombreuses prestations à l’extérieur, comme du ménage, de l’aide en cuisine (au restaurant « Le Relais de l’Abbaye ») ou encore de l’aide au centre de déchetterie de la Mairie de CHARLIEU.

Nous faisons la connaissance également de M. SOUCHON, Chef Cuisinier au restaurant L’Auberge Costelloise, et professeur de cuisine au CFA de MABLY, qui assure notamment l’apprentissage de Jean-Sébastien en cuisine.

Après 2 mois passés avec Jean-Sébastien, M. SOUCHON et son apprenti font le point avec nous :

M. SOUCHON : Jean-Sébastien travaille très bien, il a une grande capacité d’apprentissage, il est très assidu et ponctuel, il est toujours le 1er arrivé en cuisine, il est très respectueux des consignes, il est bien intégré dans le groupe. Jean-Sébastien pourrait être un bon commis.

Interviewer : Le petit handicap de J-S a-t-il été un obstacle ?

M.SOUCHON : Non pas du tout, je n’ai ressenti aucune différence, Jean-Sébastien travaille mieux que certains jeunes qui sont déjà en apprentissage. Jean-Sébastien n’a fait l’objet d’aucun programme aménagé, et il a réalisé des recettes entières !

Le bilan est globalement très positif, et M.SOUCHON encourage Jean-Sébastien à entamer une formation, type CAP.

Interviewer : Jean-Sébastien, êtes-vous satisfait de votre formation en cuisine ?

Jean-Sébastien : Oui, cela se passe très bien, il y a une bonne ambiance.

Interviewer : Qu’avez-vous appris ?

Jean-Sébastien : J’ai appris à préparer les légumes, vider et faire cuire les poulets, et comment épaissir les sauces.

Interviewer : Pensez-vous être bien intégré dans le groupe ?

Jean-Sébastien : Oui  très bien, je n’ai pas de soucis avec les collègues.

Interviewer : Quel est votre projet professionnel ?

Jean-Sébastien : Par la suite, j’aimerai continuer à travailler en cuisine et pourquoi pas devenir cuisinier !

Interviewer : A l’avenir, préférez-vous travailler dans un ESAT ou intégrer un restaurant ?

Jean-Sébastien : Je souhaiterais travailler dans un restaurant.

Nous échangeons également avec M.MENTH, Directeur de l’Unité Alimentation et Restauration au CFA de MABLY :

Interviewer : Pourquoi avez-vous répondu favorablement à notre demande de formation pour Jean-Sébastien ?

M.MENTH : Je pense que Jean-Sébastien est une jeune qui est passionné par le métier de cuisine, il m’a fait bonne impression. Il a une bonne capacité de compréhension, il est ponctuel et nous avons voulu l’intégrer dans nos cuisines afin de lui faire découvrir le métier. Il donne beaucoup de sa personne, et nous nous sommes rendu compte qu’il avait une réelle motivation pour cette passion.

Interviewer : Outre le fait d’accueillir Jean-Sébastien, êtes-vous sensibilisé à l’inclusion d’une personne handicapée dans le monde du travail ordinaire ?

M.MENTH : Oui, tout à fait, Jean-Sébastien a un profil particulier, mais son handicap est peu visible et il s’est intégré facilement dans un milieu professionnel ordinaire.

Interviewer : Seriez-vous d’accord pour accueillir d’autres personnes en situation de handicap afin de faciliter leur apprentissage ?

M.MENTH : Si on a un profil similaire à Jean-Sébastien, c’est avec grand plaisir. Globalement, l’expérience est très positive et est à poursuivre.

Plus tard, le 09 novembre 2017, nous rencontrons également Patrick GUYARD, chef cuisiner au Relais de l’Abbaye, qui fait un rapide bilan avec nous :

Patrick G. : Jean-Sébastien était déjà intervenu en prestation au restaurant dans les 2 années passées, nous le connaissions donc un peu. Jean-Sébastien travaille bien, il intervient avec moi sur le point « chaud »,  il est minutieux,  il est à l’écoute, il est ponctuel, c’est un bon commis ; le bilan est très positif.

Enfin, nous finissons par interviewer M.DUBANCHET, Maître Restaurateur au Relais de l’Abbaye :

Interviewer : Pourquoi avez-vous répondu favorablement à l’accueil de Jean-Sébastien dans vos cuisines ?

M.DUBANCHET : Pour donner une chance à ce jeune, malgré ses difficultés, j’ai ressenti qu’il aimait travailler en cuisine. Après 2 mois passé en cuisine, alors qu’il intervient 2 jours par semaine, il assimile bien les consignes ; plus tard il passera sur la préparation des entrées, car c’est un excellent commis.

Interviewer : Souhaiteriez- vous l’accompagner dans un cursus diplômant, tel un CAP ?

M.DUBANCHET : Pourquoi pas, pour l’instant c’est un peu prématuré. On fera un bilan fin d’année.

L’aventure de Jean-Sébastien n’est donc pas encore terminée, affaire à suivre dans un prochain témoignage, peut être !