Reportages-Témoignages

Reportages-Témoignages

Un duo avec le député stéphanois MIS !

  • Photo 1

    Accueil à l'Arc-en-Ciel.


  • Photo 2

    Découverte des tâches de Quentin à l'ESAT.


  • Photo 3

    Découverte des tâches de Quentin à l'ESAT.


  • Photo 4

    Les médias sont là !


  • Photo 5

    Rencontre au centre social LE COLIBRI.


  • député stéphanois MIS

    Photo 6

    Rencontre avec le ministre.


  • Photo 7

    Repas partagé pour clôturer la journée.


C’est à l’occasion du Duo Day 2018 France que le député stéphanois MIS Jean-Michel s’est associé, le temps d’une journée, avec Quentin GRANJON, résident en foyer et travailleur en ESAT.

Pour ce grand évènement national, le député stéphanois MIS Jean-Michel a souhaité participer à cette action et c’est avec Quentin GRANJON, résidant du Foyer Arc en Ciel et ouvrier de l’ESAT Les Ateliers de l’Ondaine, qu’il a constitué un duo.

Monsieur le Député MIS s’est donc présenté au foyer à 8h30 où il a été accueilli par Quentin et les autres résidants pour visiter le Foyer et échanger autour d’un café. (photo 1).

Puis a sonné le départ pour l’ESAT : Quentin explique à M. MIS son travail et lui propose par la suite d’effectuer ses tâches à sa place ! (photo 2 et 3).

Arrivent par la suite les médias locaux : TL7, FR3 et Le progrès (photo 4), pour immortaliser ce moment remarquable.

A 10h30, départ de l’ESAT : les rôles s’inversent. C’est au tour de Quentin de découvrir l’activité de Député. Ils commencent par une rencontre au centre social le Colibri à la COTONNE, (photo 5).

Midi sonne le départ pour la cité du design pour un déjeuner « officiel » en présence de M. Mounir MAHDJOUBI, secrétaire d’état au numérique, en déplacement dans la Loire, le préfet de la Loire, le maire…

Quentin rencontre le ministre (photo 6) et s’installe à la table pour partager son repas avec tout cet aéropage, tranquillement. Il s’intéresse, pose des questions à la chef de cabinet de M. MAHDJOUBI, qui se trouve à sa gauche (photo 7).

« Intéressant, conclue t’il au moment de se séparer, mais moi il faut que je rentre au foyer car ce soir, il faut que j’aille à mon entrainement de foot »…

M. MIS et ses collaborateurs nous remercient de ce moment riche et plein d’enseignement : « Ces rencontres permettent de dépasser les a priori, les représentations sur le handicap, ce sont des vecteurs d’inclusion, dans l’idée du vivre ensemble et du faire société ensemble ».

Une belle expérience pour chacun !